Installation de Jeedom sur un disque SSD

J’ai commencé ma première installation Jeedom sur un Raspberry Pi 1 et je dois avouer que j’avais été un peu déçu des performances. Dans mes souvenirs, c’était vraiment sympa pour découvrir les possibilités de la domotique mais pas réellement utilisable au quotidien.

J’avais donc un peu mis de côté mon installation mais le virus était bien présent, j’ai donc décidé après quelques mois d’interruption de repartir à zéro après l’achat d’un Raspberry Pi 3, fin 2016 de mémoire. Et là, j’ai redécouvert Jeedom qui est vraiment formidable pour une installation performante, évolutive, accessible et pour un faible investissement de base (après, il y a moyen de dépenser un peu d’argent en accessoires..).

Mais ma carte SD a fini par lâcher et là, c’était un peu la panique ! Heureusement, j’ai découvert (après quelques recherches suite à ce crash) que Jeedom était bien pensé : une sauvegarde complète de son environnement est réalisée chaque jour et les 3 dernières sauvegardes sont conservées automatiquement par Jeedom (le nombre de jours de sauvegardes et l’emplacement est paramétrable depuis Jeedom). J’ai donc pu récupérer ces sauvegardes pour ne pas repartir totalement de zéro pour ma nouvelle installation. Depuis, j’ai programmé des sauvegardes automatiques vers mon NAS en cas de problème.

Nombre de jours de sauvegardes

Paramétrage du backup Jeedom vers un NAS

Mais le risque de crash est maintenant beaucoup plus faible : en effet, après avoir lu les très bons retours sur l’utilisation d’un disque SSD avec son boîtier de protection (forum Jeedom, nombreux articles sur le web, ..) à la place de la carte SD, je suis passé à ce transfert.

J’y ai gagné en fiabilité, sérénité et aussi en rapidité, ce qui est un bonus non négligeable. J’ai pu tester la robustesse de l’ensemble suite à plusieurs retraits sauvages du disque ou d’arrêt brutal du Raspberry Pi, par « erreur de manipulation » ou autre coupures non prévues..)

Surtout que vous allez constater que le passage au disque SSD n’est pas si compliqué qu’on pourrait l’imaginer. Il est aussi de faible coût comparé au gain final.

Les étapes pas à pas de l’installation sont donc les suivantes :

  • Brancher le disque SSD en USB sur le PC
  • Formater le disque SSD en FAT32 depuis Windows.
  • Télécharger la dernière version de l’OS (Raspbian Stretch allégée) sur le PC
  • Télécharger et installer le programme Etcher sur le PC : Logiciel libre de gravure d’images (ZIP, img, iso) sur différents supports clé USB, Carte SD
  • Lancer le programme Etcher pour copier l’OS sur le disque (comme indiqué dans l’image ci-dessous) :
    • sélectionner l’image de l’OS téléchargée (bouton « Select Image« ), il est inutile de décompresser le fichier téléchargé
    • sélectionner le lecteur du disque SSD (bouton « Select Drive« )
    • Flasher l’image (bouton « Flash!« )

 

  • Depuis l’explorateur Windows,
    • Aller dans la partition /boot (seul répertoire visible sur le lecteur du disque SSD)
    • Créer un fichier sans extension nommé « ssh » : ‘Clic droit‘, ‘créer un nouveau fichier‘ et le renommer « ssh » (Important : sans extension, pas de .txt, rien)
  • Retirer le disque SSD du PC pour l’insérer dans un port USB du Raspberry Pi
  • Brancher le cable réseau sur le Raspberry et sur la box ADSL, puis brancher l’alimentation du Raspberry Pi
  • Récupérer l’adresse IP du raspberry :
    • Télécharger l’application FING, scanneur réseau, sur le téléphone iPhone ou Android
    • Depuis l’application FING, sélectionner son réseau Wifi pour faire son analyse et récupérer l’adresse IP du Raspberry (Pour être sûr de récupérer la bonne adresse IP dans la liste des éléments du réseau Wifi, faire l’analyse avant et après branchement du Raspberry Pi, son adresse IP sera alors la nouvelle adresse visible)
  • Pour avoir une adresse IP fixe, associer l’adresse MAC et l’adresse IP du Raspberry Pi sur l’interface de la box ADSL ou du routeur
  • Télécharger et lancer le programme Putty
  • Se connecter depuis Putty sur l’adresse IP du Raspberry avec les identifiants pi / raspberry
  • Changer le mot de passe des utilisateurs pi et root avec les commandes passwd et sudo passwd
  • Lancer la commande d’installation de Jeedom « wget -O- https://raw.githubusercontent.com/jeedom/core/stable/install/install.sh | sudo bash ». Attention, ne pas s’inquiéter, il va falloir attendre la fin au bout de 45 à 90 minutes.
  • Depuis le PC, depuis Chrome de préférence, taper l’adresse http://adresse_ip_raspberry et se connecter avec les identifiants admin/admin : Jeedom est bien installé et vous êtes connecté à votre installation domotique (encore bien limitée, c’est vrai) !

Pour exploiter Jeedom au mieux de ses possibilités, il va falloir se créer un compte sur le market Jeedom (équivalent de l’App Store chez Apple ou du Google Play sur Android)

Cette étape est décrite dans la documentation Jeedom, il suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Inscription sur le Market Jeedom
  • Depuis Jeedom (menu Configuration->Mises à jour->Market), sélectionner « Activer Market » et ajouter ses identifiants du Market Jeedom

  • Changer le mot de passe par défaut de Jeedom
  • Vous pouvez ensuite créer un premier objet ‘Maison’, puis un objet par pièce de son domicile. Cette hiérarchie permettra de classer ses éléments domotiques par la suite.
  • On continue avec l’installation des premiers plugins de Jeedom

Bonne installation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*